Grenelle de l’environnement : l’impact sur les artisans du bâtiment – Des marchés à forte valeur ajoutée

Les marchés en quelques chiffres.

Grenelle de l'environnement filière électrique

Sur les 31 millions de logements que compte le parc résidentiel français, 20 millions devront être rénovés d’ici 2050.

A partir de 2013, il est prévu de rénover 470 000 logements par an, soit un marché estimé à plus de 10 milliards d’euros par an en résidentiel.

Un marché en rénovation énergétique des bâtiments tertiaires estimé à près de 10 milliards d’euros annuels.

25 000 à 30 000 euros : c’est le coût par logement des travaux de rénovation énergétique nécessaires pour diviser par 4 les consommations en énergie primaire En perspective, des travaux plus complets et plus complexes à aborder.

 

 

DES ATTENTES DES CLIENTS QUI EVOLUENT 

 

De mieux en mieux informés et ayant de multiples attentes, les clients souhaitent aujourd’hui :

  • réduire leur facture énergétique tout en améliorant leur confort et en préservant l’environnement,
  • obtenir des conseils plus complets, prenant en compte l’ensemble des aspects du bâti (isolation, ventilation, ouvrants, chauffage…),
  • bénéficier de travaux de qualité qui répondent durablement à leurs attentes.

Une opportunité pour les professionnels du secteur de devenir leur interlocuteur privilégié en les conseillant en amont de leur projet, en prescrivant et mettant en œuvre les techniques qui concourent à la performance énergétique des bâtiments.

Laisser un commentaire

*